The World Eyes Station,Breaking News,Peoples,Advices,Entertainment...

Sunday, 18 March 2018

Maître Gims n'a pas pu obtenir la nationalité française... et il ne comprend pas pourquoi

  
  •   
  • Maître Gims n'est toujours pas considéré comme français. Ce dimanche 18 mars, le chanteur de 31 ans était au micro d'Europe 1, invité par Nikos Aliagas dans En balade avec. Les deux personnalités étaient au Louvre, face au tableau La liberté guidant le peuple, pour une interview. L'occasion pour l'interprète de Sapés comme jamaisd'évoquer la nationalité française... qu'il n'a toujours pas réussi à obtenir. En effet, comme il l'a expliqué au journaliste, sa demande de naturalisation a été refusée : "Je ne suis toujours pas Français, Nikos. J'avais fait une première demande qui m'avait été refusée. Je n'ai pas compris pourquoi. Je ne sais pas", a-t-il relaté. Et de poursuivre avec humour : "Un jour j'avais fait un plateau télé où j'avais dit que j'allais avoir mes papiers. Je crois que ça les a vexés. Je me suis emballé donc du coup ils m'ont dit 'Ecoute, on te refuse la nationalité'".

    Le fan de Johnny Hallyday n'a pas manqué de témoigner son amour pour la France : "Je me sens Français, en vérité. Après c'est juste un papier, c'est protocole. Aujourd'hui je suis Français, je m'exprime en Français. J'adore la langue française. Je suis ambassadeur de la langue française dans le monde". Et d'ajouter, l'air déboussolé : "Qu'est-ce que tu veux que je fasse, Nikos ? Explique-moi, je ne sais pas". 

    Comme il l'a précisé dans l'émission, les démarches n'ont pas été si simples : "Ils m'ont fait faire des cours. J'ai dû passer un test de Français". Et de décrire les étapes humiliantes qu'il a dû passer avant de lancer : "J'ai fait les tests, j'ai fermé les yeux parce que c'est important de le faire, parce que c'est la loi. Le dossier, il est béton". Maître Gims a également rappelé que son arrivée sur le sol français ne datait pas d'hier. En effet, il s'est installé dans l'Hexagone à l'âge de deux ans et demi.

    No comments:

    Post a Comment